Omega a signé cette montre pour Mr.Bond, James Bond et plus particulièrement pour Daniel Craig. Rolex qui était la marque phare de plusieurs James bond et qui ornait notamment le poignet de Sean Connery a petit à petit laissé place à Omega. 

Omega est une marque d’horlogerie Suisse qui n’est parfois pas connue de tout le monde. En effet c’est une maison plus connue par les vrais amateurs de montres. Créée en 1848 cette marque qui est la toute première du groupe Swatch est à la seconde position au niveau mondial, juste derrière Rolex bien sur. 

Omega est une société phare de l’industrie horlogère, c’est une des premières à avoir industrialisé la fabrication des montres et à mettre en place la production de masse. Cette firme est depuis 1909 la grande firme active dans le chronométrage sportif. 

Ce n’est qu’en 1995 qu’a lieu la rencontre entre l’agent 007 et Omega, cela grâce à une seule personne qui n’est qu’autre que la costumière Lindy Hemming. Elle a affirmé : « J’étais convaincue que L’agent Bond, un gentleman feutré issu des rangs de la marine britannique était fait pour porter une Omega ». 

A l’époque, lors des débuts de l’association entre Bond et Omega, c’est Pierce Brosnan dans le film GoldenEye qui avait à son poignet la Seamaster Diver 300M avec ce fameux cadran bleu. Cette montre va suivre 007 pendant cinq opus en passant par le poignet de l’actuel espion du MI6, Daniel Craig. 

C’est dans le 24ème opus de la saga : Spectre, que Mr.Bond arbore une magnifique Omega Seamaster 300 qui n’est autre qu’une version remasterisée du grand classique présentée par la firme en 1957. C’est sur ce modèle que nous allons nous attarder car c’est personnellement le modèle que je préfère dans toute la saga des 007. 

Cette petite merveille est aussi belle que robuste car n’oublions pas qu’il s’agit d’une montre fait pour la plongée sous-marine. Omega a trouvé le mélange parfait entre un boitier en acier inoxydable capable de résister à de très fortes pressions et un bracelet Nato à rayures gris et noir. 

Ce style de montre avait déjà habillé le poignet de Sean Connery avec la Rolex Oyster Perpetual mais j’avoue avoir un penchant pour la trotteuse d’Omega. 

Rentrons un peu plus dans le vif du sujet, la montre vit grâce à un mouvement OMEGA Master Co-Axial 8400 qui permet d’avoir une réserve de marche de 60 heures. Ce dernier est capable de résister aux situations les plus extrêmes et en particulier à des champs magnétiques pouvant atteindre 15 000 gauss.

Son superbe cadran noir est orné d’une lunette bidirectionnelle en céramique noire avec une échelle de 12 heures bien sur. À noté aussi la finesse de la trotteuse, une « lollipop » avec un revêtement vintage Super Luminova qui diffuse une lumière bleutée. 

Pour ce qui est des dimensions, la Seamaster 300 possède un boiter de diamètre 41mm pour une distance entre les cornes de 21 mm ainsi qu’une épaisseur de 14,78mm, assez robuste donc mais il s’avère qu’elle s’adapte à tout type de poignet surtout avec son bracelet Nato qui apporte un peu de finesse. 

Enfin pour finir comment ne pas aborder les petits clins d’œil apportés par 007 sur cette magnifique pièce. Il faut savoir que le nom du dernier opus de James Bond « SPECTRE » est gravé sur le fond du boitier. De plus l’emblématique logo « 007 » est gravé sur la boucle du bracelet. 

Cette OMEGA possède donc toutes les qualités pour séduire les grands fans de James Bond ou même simplement les amateurs de belles montres. On notera l’importance de cette montre car c’est la toute première fois que OMEGA lance en édition limiter un modèle de montre de film porter par l’agent double zéro, le nombre d’exemplaires étant limité à 7 007…coïncidence ? bien sur que non.